L'info du village - édition n°28 du 29 janvier 2016

Edito Édito du Maire Bonjour à toutes, bonjour à tous 2 Dans notre commune, nous ne bénéficions pas de toutes les infrastructures rêvées. Si nous sommes éloignés des centres urbains, nous sommes heureux de pouvoir vivre dans le calme et dans la sécurité dans son ensemble et cela n’a pas de prix. Par contre pour lutter contre les cambriolages, il est demandé aux habitants de rester attentifs et d’identifier tous véhicules suspects en prévenant la gendarmerie. Voilà bientôt 2 ans de mandature : que le temps passe vite ! Je n’ai pas loisir de trouver le temps long : occupé à gérer, diriger la commune, assister aux nombreuses réunions, être présent à tout moment. D’année en année, nous assistons à la diminution de dotations de l’Etat, d’où l’obligation de rester vigilant, mais, je vous rassure, actuellement les finances sont saines. Ce n’est pas pour autant qu’il faut rester inactif. Pour cela nous envisageons de réaliser certains travaux nécessaires : - extension du réseau d’eau potable rue de la Chainey pour la mise en place d’une borne défense incendie indispensable pour la protection de l’exploitation agricole MONTAGNON. - acquérir et installer un abri bus pour les scolaires sur la place de l’Eglise - refaire le préau de l’ancienne école qui donne des signes de grande fatigue - l’accessibilité pour la salle des fêtes - se pose aussi la question de l’électrification du village en passant aux ampoules leds afin d’économiser environ 40% d’énergie. Tels sont les principaux travaux prévus pour cette année, où ne manqueront pas de s’ajouter d’autres petits chantiers ci et là. A la Sainte Catherine, nous n’avons pas pu renouveler l’opération écologique « Plus d’arbres, plus de vie » par la faute du temps ce jour là. Elle sera reportée à une date ultérieure. La marche populaire du 1 er mai s’est déroulée sous la pluie mais elle n’a pas gâché la fête pour autant et je puis d’ores et déjà vous assurer qu’elle sera reconduite. Un mot sur la forêt, la vente des bois s’est faite non pas sur pied mais en grumes en bord de chemin après abattage, façonnage et débardage avec l’avantage d’avoir un cubage précis et incontestable des grumes rangées et répertoriées, la forêt mieux respectée et…. les houppiers pour la commune. Avant de vous quitter, ayons une pensée pour nos disparus Yvette Petitjean, Jean Marie Schad dit « Coco » ainsi que le décès tragique d’André Mauffrey dans ses bois de Colombe, une pensée également à tous les malades. Par François-Régis GRANDVOINET, maire de Dambenoît lès Colombe

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwMjY=